Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 10:44
Laetare
Laetare
Laetare

Partager cet article

Repost0
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 12:28

En ces temps très particuliers,

CathoBel veut plus que jamais rompre la logique de l’isolement et renforcer grâce à nos médias, les liens entre nous.Pour ce faire, exceptionnellement, chacun pourra profiter du contenu du journal Dimanche, en version PDF, gratuitement pendant 3 mois.

 

 

Dimanche en PDF - Le site de l'Eglise Catholique en Belgique

 

SAMEDI 21 mars 2020

Os 6, 1 – 6

Ps 50 (51), 3 – 4, 18 – 19,  20 – 21ab

Luc 18, 9 – 14

 

Comment être juste aux yeux de Dieu ? En fait, pendant cette période de confinement jamais vécu, cette première question revient à une autre : comment vivre, dans ce contexte difficile d’enfermement, de manière profitable ce saint temps de carême ? Alors que tout s’arrête : églises, écoles, diverses activités récréatives, saint Luc nous donne une réponse : entrer dans son cœur et crier vers le Seigneur dans la vérité de sa vie. Telle est la prière dont Jésus fait l’éloge ; celle du publicain qui n’a rien à expliquer à Dieu, là même où le monologue  du pharisien se mue en une exaltation de sa personne (Je, je...) Jésus admire la profondeur de cette prière qui n’a pas besoin d’un flot de paroles. Elle est toute simple : ‘’Mon Dieu, montre-moi favorable au pécheur que je suis’’. Mais les gestes qui l’accompagnent sont également tout simples : se frapper la poitrine, ne pas oser lever les yeux vers le ciel. Une attitude qui en dit long sur la profondeur de cette prière qui justifie. Car, l’homme ne devient pas juste par ses seules forces et prier n’est pas une revendication. Aussi paradoxale que cela paraisse, la justification est un don gratuit que Dieu offre à ceux qui l’implorent humblement, qui répandent leur être avec ses misères et ses faiblesses devant l’immensité de son amour.

En ce temps de confinement, nous avons besoin de retrouver cette profondeur. Et la solitude peut alors devenir l’opportunité d’entrer en intimité profonde avec le Seigneur, avec nos proches, avec ceux qui sont touchés le Covid 19 ainsi que tous ceux qui luttent pour juguler cette pandémie. Vécu dans des conditions difficiles, ce carême nous interroge : que faisons-nous de notre solitude ? Un gaspillage intégral ou une aubaine pour enrichir notre cœur aux trésors d’amour du Seigneur par la prière et des gestes qui consolent les autres ?

Partager cet article

Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 12:42

Troisième semaine de Carême : Vendredi de la 3e semaine de Carême(Mc 12, 28b-34)

« Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. »

En ce jour, frères et soeurs Jésus notre maître nous ramène vers l'essentiel : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.(Dt.6,4) Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.(Lv.19,8) Il n'y a pas de commandement plus grands que ceux-là."

Jésus ne cite donc pas quelque chose de nouveau, Ce qui est original, c’est de lier un deuxième commandement au premier et de les considérer comme inséparables.Il nous transmet ainsi un message de la plus haute importance. Nous sommes créés pour aimer.

Dieu qui est amour, nous a créés pour que nous puissions, nous aussi, aimer et demeurer unis à lui. Nous ne trouverons la vraie joie qu'en aimant. Il ne s'agit pas d'abord  de faire beaucoup de choses mais de vivre selon un esprit filial envers Dieu et fraternel envers les autres.

Dieu ne veut pas seulement la crainte ou l’obéissance aux commandements mais encore une réponse d’amour. Malheureusement, quand nous regardons autour de nous et en nous, nous voyons bien que Dieu est souvent le grand oublié. On vit facilement sans lui et en dehors de lui. Et quand nous regardons les journaux et la télévision, nous voyons tous les jours des actes de violence. Sur nos routes, des hommes, des femmes et des enfants sont victimes de l'inconscience de certains. D'autres souffrent à cause des guerres, des conflits familiaux, de la faim, de l'exclusion.

C'est tous les jours que le Christ est jeté à la rue. Nous devons le reconnaître en celui qui meurt de faim, de froid et surtout de manque d'amour. En ce temps du Carême, la Parole de Dieu nous interpelle. Elle nous invite à changer notre regard sur Dieu et le prochain. Le Christ veut nous entraîner tous à sa suite. Il veut nous apprendre à voir tous nos frères et sœurs avec le cœur même de Dieu. On ne peut pas vraiment s’approcher de Dieu sans commencer par aimer tout ce que Dieu aime. Plus on est près de Dieu, plus on se rend proche des enfants de Dieu.

En ce jour, nous te prions Seigneur : Envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre. Amen

Partager cet article

Repost0
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 12:13

 

Aujourd'hui, dans le calendrier, c'est la fête de St Joseph. 

Alors bien évidemment "bonne fête" à tous les "Joseph" et "José"!  

 

Que nous disent les évangiles sur Joseph? Est-ce que sa figure peut nous aider à vivre davantage en familier de Dieu?

 

 

 

Saint Joseph, l’homme juste devant Dieu

Il y a quatre évangiles, quatre récits de la vie du Seigneur Jésus. Chaque récit attire l’attention sur tel ou tel aspect de sa manière de vivre et sur sa personnalité. Chaque évangile nous parle aussi de personnes qui ont vécu proches du Seigneur Jésus. Leur attachement au Seigneur est un stimulant pour nous.

Un des quatre évangiles, celui de St Matthieu, nous parle de manière précise de Joseph. Nous trouvons ceci dans ce qu’on appelle l’évangile de l’enfance selon St Matthieu (les chapitres 1 et 2)

De St Joseph, je retiens trois choses :

C’est un homme juste. Sachant sa femme Marie enceinte, il aurait pu la renvoyer. Une attitude juste aux yeux de la loi religieuse de l’époque. Mais il a préféré être juste pour Dieu, s’ajuster au projet de Dieu, répondre à la demande de Dieu et prendre Marie chez lui.  Pour cela déjà, Joseph est pour nous un bel exemple. Son attachement à Dieu et son amour pour Marie le poussent à faire un choix à contre-courant. Et moi, est-ce que j’ose aussi prendre des risques pour rester fidèle à ce que le Seigneur nous demande dans sa Parole ?

St Joseph est aussi le gardien du Seigneur Jésus, en quelque sorte son père d’adoption. Il a veillé sur lui, nous dit l’évangile, en l’emmenant en Egypte pour échapper à violence d’Hérode. On imagine aussi volontiers Joseph veillant sur l’enfance et la jeunesse de Jésus, lui apprenant le beau métier de charpentier. Joseph a préparé Jésus à exercer sa mission, à prendre sa vie en mains.  La question peut nous être posée : comment aidons-nous les plus jeunes à prendre leur vie en mains ? Comment les accompagnons-nous ?

En voyant St Joseph, je pense encore à tous ces parents qui adoptent des enfants, au papa ou à la maman qui, suite à un échec conjugal, fonde une nouvelle famille dans laquelle on accueille les enfants du nouveau conjoint. Puisse l’exemple de St Joseph aider les uns et les autres à faire les bons choix.

Enfin St Joseph nous ramène encore à la mission de l’Eglise chargée de faire connaître Jésus, le Christ et chargée de veiller sur les mystères de la foi. Ici encore la prière à St Joseph nous fait demander son soutien pour tenir bon malgré toutes les faiblesses de l’Eglise.

St Joseph, homme juste, père adoptif et gardien de Jésus et de tous ses amis, prie pour nous Dieu le Père de faire de nous ses enfants appelés à faire le bien.

 

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 20:52

Bonsoir ou bonjour à chacun et chacune,

 

Nous voici donc entrés de manière plus ferme dans une période bien particulière. Un "carême" imposé en quelque sorte. Me revient à l'esprit cette réflexion entendue un jour: "L'essentiel dans l'existence, ce n'est pas ce que la vie fait de toi, mais ce que tu fais de ce que la vie fait de toi". Essayons d'assumer au mieux, "pour nous élever en humanité et en spiritualité, le temps qui s'offre à nous. 

 

Avec les confrères du doyenné, nous avons l'intention de vous proposer régulièrement une méditation ou des suggestions. 

 

Voici une première initiative. Des prêtres et des diacres envoient chaque jour une méditation de l'évangile du jour. Il suffit de cliquer sur le lien que voici. 

 

http://www.diocesedenamur.be/default.asp?X=4C9FA54347667A7965617462640B04070504A7

 

A bien vite donc pour vivre en communion avec vous un nouveau chemin pour faire Eglise.

 

                                                                                                                        l'abbé Jules SOLOT

 
 
 
 
 
 
Diocèse de Namur - Spécial Covid_19
 

Partager cet article

Repost0