Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 10:36

Le 03 juin 2020, mercredi de la 9ème semaine du temps ordinaire (Marc 12, 18-27)

Charles Lwanga et ses 21 compagnons, Martyrs

La foi en la résurrection est au cœur de l'Évangile. Elle en est même l'élément central. Et pourtant, ils sont nombreux ceux et celles qui ont du mal à y adhérer, même parmi les chrétiens.

L'Évangile de ce jour atteste que cela n'allait pas de soi dans le judaïsme de l'époque. Les pharisiens l'acceptaient. Mais les Sadducéens plus conservateurs, l'ont toujours refusé parce qu'elle n'était pas inscrite dans la loi de Moïse.

Ils allaient même jusqu'à la tourner en dérision. Les deux groupes, pharisiens et sadducéens interrogent Jésus pour le mettre dans l'embarras. Dans sa réponse, Jésus cite le livre de l'Exode : Dieu se présente à Moïse comme "le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob".

Ces trois patriarches sont morts depuis longtemps. Mais Jésus en conclut que Dieu n'est pas le Dieu des morts mais celui des vivants. Voilà cette bonne nouvelle qui nous est rappelée en ce jour. À la suite des patriarches et de bien d'autres croyants, nous sommes tous appelés à cette vie nouvelle que Jésus appelle le Royaume de Dieu.

Ce monde nouveau n'est pas la continuation de celui dans lequel nous vivons actuellement. Il est tout autre. Il y a une rupture radicale entre la vie actuelle et la vie de ressuscité. L'important c'est de faire confiance à celui qui a dit : "Je suis la résurrection et la Vie… Celui qui croit en moi vivra éternellement."

Ce trésor de la résurrection, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas le garder pour nous. Il nous faut le transmettre, le crier au monde entier. Au-delà de la mort, nous serons vivants en Dieu. Cette espérance doit nourrir notre prière.

La question de la résurrection ! Voilà qui est clair dans l’évangile ! Pourtant aujourd’hui encore on trouve des chrétiens qui sans nier la résurrection se laisse attirer par d’autres croyances notamment celle de la réincarnation.

Il est impossible de croire aux deux en même temps ! La résurrection est la vie avec Dieu après une seule vie passée sur terre, la réincarnation n’est pas la vie avec Dieu mais une série de vies terrestres jusqu’à ce que la perfection de l’âme lui permette de se fondre dans le « tout » … il n’y a pas là de vie avec Dieu !

Alors où l’on croit à l’un ou l’on croit à l’autre mais pas les deux en même temps !  Et croire à la réincarnation, aux vies antérieures, c’est nier le sacrifice et la résurrection du Christ ! Alors qu’elle est réellement notre foi.

L’évangile est clair, l’enseignement de l’Eglise est clair : le Christ est mort et ressuscité pour qu’après cette vie nous ayons la vie éternelle auprès de Dieu.

Par ailleurs certains pensent à la vie dans l’au-delà comme la copie de cette vie ici-bas ou l’on retrouverait l’amour privilégié de notre époux, de notre épouse, de nos enfants ! Mais là aussi Jésus est clair : « Lorsqu'on ressuscite d'entre les morts, on ne se marie pas, mais on est comme les anges dans les cieux ».

Certes au ciel nous pourrons retrouver tous ceux que nous avons aimés sur terre et qui nous ont aimés, mais en Dieu l’amour sera si pur si intense qu’il sera alors le même envers toutes les âmes du ciel. Dans le cœur de Dieu il n’y a plus de préférence qui tiennent : tout est amour rien qu’amour.

Puissions-nous à la lecture de ce passage de l’évangile revoir aussi l’enseignement de l’Église et bien redéfinir notre foi, en louant Dieu pour la vie éternelle qu’il nous offre.  Que saint Charles Lwanga et ses 21 compagnons intercèdent pour nous.

 

(Lire aussi Le Catéchisme de l’Église Catholique § 988-994)

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires