Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 10:57

Ce qui est beau et vraiment saisissant, c’est toute la place qu’occupe la prière dans les lectures lues en ce dimanche. On y voit manifestement la prière de Jésus faisant écho à la prière de l’Église. Après avoir nommé les onze apôtres, sans doute pour nous rappeler que l’Église n’est pas un groupe d’anonymes, la lecture du livre des Actes culmine dans une phrase très retentissante : « Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères ». Certains commentateurs pensent que ce moment est crucial dans la vie des apôtres. En effet, c’est en cette période qu’à la lumière de la résurrection, Marie initie les apôtres au mystère de la personne de Jésus, de sa mission et à la relecture des événements qui ont émaillé sa vie sur la terre. Qui, plus que Marie, peut être, pour les apôtres, le témoin intime de Jésus ? On sait qu’elle a gardé les événements de la vie de Jésus dans son cœur. Elle les a médités durant 33 ans ; à la passion, elle a le cœur transpercé, au point qu’elle a vécu trait pas trait, dans son cœur, la passion de Jésus jusqu’en devenir l’icône. Et la phrase ‘’tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière’’ dit toute la densité d’un travail en profondeur. Tout à la fois il ‘’ouvre à l’intelligence des écritures’’ et touche les cœurs quelque peu ‘’lents à comprendre’’ des apôtres. Surtout, ce moment leur rappelle qu’ils appartiennent à Jésus qui les a reçus du Père. Le travail de l’Esprit Saint ne dispense nullement l’homme à faire sa part. C’est donc un temps de préparation intérieur pour les apôtres.

Mais, il y a tout d’abord la prière de Jésus à l’approche de son heure, celle de la passion-mort-résurrection où apparaît le rayonnement du poids de l’amour et de la sainteté de Dieu qui vient délivrer, par Jésus, toute l’humanité. ‘’Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie’’. Par sa résurrection, le Père a glorifié le Fils. La prière de Jésus pour les disciples, c’est pour qu’ils entrent, eux aussi, dans ce commerce éternel d’amour du Fils qui demeure, de toute éternité, tourné vers le Père. Puisque les apôtres ont reconnu en Jésus le Verbe fait chair, l’Envoyé du Père, qu’ils reflètent donc la gloire de Dieu dans leur vie, qu’ils en deviennent des icônes.

Le groupe des apôtres en prière au Cénacle avec Marie est l’image de toute l’Église confinée. Qu’avons-nous à faire de mieux, pour que Dieu touche les cœurs, si ce n’est de nous laisser tout d’abord toucher par lui. C’est le sens de la prière de Jésus pour toute l’Église en marche dans le monde, parfois secouée par des vents contraires, à l’intérieur comme à l’extérieur. Surtout en ce moment où elle retient son souffle après la traversé du désert du confinement, l’invocation de l’Esprit consolateur et fidèle conseiller reçoit une tout autre dimension :

 

Viens, Esprit Créateur,

Visite l’âme de tes fidèles,

emplis de la grâce d’En-Haut

les cœurs que tu as créés.

 

Toi qu’on nomme le Conseiller,

toi, le don du Dieu très-haut

source vive, feu, charité,

invisible consécration

Partager cet article

Repost0

commentaires