Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 10:24

7 avril : mardi de la semaine sainte

Il y a 26 ans aujourd’hui que des militaires emmenés par le Lieutenant Thierry LOTIN étaient assassinés au RWANDA. Ces soldats de la Paix ont donné leur vie, pris dans ces nœuds de violence qui abîment notre pourtant belle humanité.

En honorant la mémoire de nos Casques Bleus, en pensant aux familles, en déposant leurs existences dans les mains de Dieu de Vie, nous pouvons sans doute ce mardi prendre ou reprendre conscience de ces nœuds de violence qui empêchent un projet de fraternité universelle d’aboutir.

Ces nœuds, nous pouvons les discerner en nous, autour de nous, dans les rouages de la société et de l’Eglise. Rendus conscients et sensibles à ces blessures, nous pouvons tourner notre regard vers le Christ en passion et nous ouvrir à la compassion. Que l’amour chaleureux et miséricordieux du Seigneur desserre ces liens qui empêchent de vivre vraiment !

 

Les offices de la semaine sainte avec Mgr Warin, évêque de Namur, sur les réseaux sociaux

Demain, les infos plus complètes seront disponibles sur notre blog. Notez déjà deux rendez-vous sur Matélé :

  • Vendredi saint à 16H00 : diffusion de l’office de la Passion depuis la cathédrale de NAMUR
  • Samedi saint à 20H00 : diffusion de la célébration de la veillée pascale depuis la collégiale de CINEY

Évangile Jean (13, 21-33.36-38)

 

Parole & Evangile Lecture Audio

 

« L’un de vous me livrera… Le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois »

 

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres avec embarras, ne sachant pas de qui Jésus parlait. Il y avait à table, appuyé contre Jésus, l’un de ses disciples, celui que Jésus aimait. Simon-Pierre lui fait signe de demander à Jésus de qui il veut parler. Le disciple se penche donc sur la poitrine de Jésus et lui dit : « Seigneur, qui est-ce ? » Jésus lui répond : « C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper dans le plat. » Il trempe la bouchée, et la donne à Judas, fils de Simon l’Iscariote. Et, quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le vite. » Mais aucun des convives ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Comme Judas tenait la bourse commune, certains pensèrent que Jésus voulait lui dire d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, ou de donner quelque chose aux pauvres. Judas prit donc la bouchée, et sortit aussitôt. Or il faisait nuit.
Quand il fut sorti, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt.
Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Vous me chercherez, et, comme je l’ai dit aux Juifs : “Là où je vais, vous ne pouvez pas aller”, je vous le dis maintenant à vous aussi. »
Simon-Pierre lui dit : « Seigneur, où vas-tu ? » Jésus lui répondit : « Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant ; tu me suivras plus tard. » Pierre lui dit : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre à présent ? Je donnerai ma vie pour toi ! » Jésus réplique : « Tu donneras ta vie pour moi ? Amen, amen, je te le dis : le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires